top of page

Les Blessures Primaires de L'Adoption
(suite)

Malheureusement, ce n'est pas une priorité pour les agences d'adoption d'évaluer et de vraiment examiner l'adéquation psycho-émotionnelle des parents adoptifs pour savoir dans quel état mental et émotionnel ils se trouvent avant l'adoption. Et aussi l'évaluation psycho-émotionnelle de l'enfant afin que les parents puissent être informés du service qu'ils auraient besoin de fournir à l'enfant une fois sous leur garde et où obtenir ces ressources pour eux-mêmes et l'enfant.

Il est très rare que les parents adoptifs consultent ces informations avant de passer à l'adoption en pensant qu'avoir un bébé évite la nécessité d'un tel travail. Pourtant, il existe certainement beaucoup de travail à faire avant d'adopter un enfant. Non seulement que les futurs parents adoptifs doivent examiner leurs vulnérabilités, insécurités ou leur pressentiment de manque manque en sois, comme par exemple, l'impact de l'infertilité ont ue sur eux. Mais ils doivent également résoudre leurs propres problèmes d'abandon et de perte, afin d'être en mesure d'aider adéquatement leur enfant adopté à résoudre les leurs.

Ils doivent prendre le temps d'acquérir une intelligence émotionnel avance dans le but de pouvoir connecter avec cette enfant avec empathie et compassion. Respecter l'intégrité de l'identité de cette enfant. Et sur tout ne jamais oublier qu'ils ont ue un vécu avant que vous renter dans leurs vies. Vous deviez rechercher à les écouter et à les aider à se stabiliser dans leurs nouvelle vie. Avec une compréhension que tout en choisissent d'être parent adoptif, vous avez chaussée donc d'être maintenant la personne que va les aider dans le processus de réhabilitation du traumatisme d'adoption. Votre priorité absolût doivent être pour le bien-être et réhabilitation holistique de cette enfant et none pour but de remplir un certain vide.

 

Car par cette mentalité, vous donnez déjà un "devoir" ou un "rôle" ou une "responsabilité" ou "expectation" a cette enfant de comble dans votre vie, de remplir un vide chez vous. Je vous garantis que a 100%, à tout âge d'adoption, n'importe quel enfant le ressentira et aura de grands impacts négatifs et douloureux. C'est inévitable, si vous ne faites pas attention à vos propres conflits psychologique et émotionnel intérieure. Parce que vous allez rajouter une autre baisure dans leur vie. Ceci sera qu'il ou elle est là pour venir à votre service ou à votre aide émotionnellement et psychologiquement. De vous mètre en priorité et de combler vos besoins, votre santé mentaux et émotionnel, votre bien-être avant mètre leur propre bien-être. Ils apprennent donc que, ce qu'ils sont en train de passe à travers n'ais pas importants, car personne leur vient en aide, alors ils s'oublient et priorisent les désirent et soins des autres à fin de se sentir accepter, aimée et attentionné.

 

C'est une méthode de survies innée, car seule l'enfant sais qu'il ne survivra pas seul. Ils n'as donc pas le chois de s'adapter de cette façon-là. C'est une responsabilité injuste à mètre sûre le dos d'un enfant que vient d'avoir toute sa vie chavirer, les racines biologiques couper et séparer. Surtout dans le cas de trouver et de former sont identité. l'enfant peut à première vue paraitre bien en centée physiquement, mais si vous pouvez voire sont corps émotionnels, mentaux et énergétique vous pourrez constater que c'est un enfant a besoin d'une attention inconditionnelle immédiate, d'urgence, pareille à si c'est blessures serai physique. Il n'y a pas de différence, cette enfant a besoin de votre aide et support, empathie, compassion et de l'aide d'un·e expert·e dans ce domaine.

Considérer que l'enfant aura besoin que vous fournissez de la thérapie professionnelle et de session réhabilitation à chaque semaine et suivre les consigne de l'expert, cela s'y est votre responsabilité en tan que parent adoptif, de prendre en charge le bien-être holistique de l'enfant, de pouvoirs subvenir à c'est besoin adéquatement.

Considérer aussi que, vous aussi, aura besoin the thérapie personnel pour pouvoir être dans la capacité de subvenir au besoin de cette enfant. Car autrement vous risque de poursuivre de mauvaises habitudes relationnelles et créer d'autres baisures. Si vous ne potez pas attention a votre relation intérieure, Ce développement peuve créer des liens de codépendance malsaines et destructives. Rechercher d'abord, quel est se vide exactement que vous ressenter en vous? Aver vous des habitus de codépendance chez vous ? 

Rechercher d'abords votre enfant intérieur. 

 

Figurer comment subvenir à c'est besoin et prendre s'oint de lui ou elle et par la suite, vous pouvez combler votre désir d'adopter un enfant.

 

L'agence d'adoption ne va pas faire cette évaluation avec vous malheureusement, car se n'ais pas leur priorité. c'est un commerce après tous, il ne faut pas l'oublier. C'est à vous de prendre la responsabilité pour vous-même. Cette nouvel enfant est en cadeaux qui allez-vous permettre de mieux vous connaitre et de devenir une meilleure personne pour vous et les gens qui vous entour.

 

Certaines des questions soulevées par les psychologues concernant les parents adoptifs ont trait à la répression sexuelle, au sentiment rejeté par l'enfant adoptif, à une aversion inconsciente envers la parentalité, à la surprotection et à l'insécurité quant au fait que l'enfant est vraiment le leur ou à l'incapacité se réconcilier avec leur infertilité.

 

Pour un enfant, l'abandon est une forme de la mort, non seulement la mort de la mère ou le pere ou la rupture avec les parents biologiques. Mais aussi la mort d'une partie de lui-même. Cet être primaire de soi qui fait qu'on se sent entier.

 

Les adoptés doivent comprendre que leur expérience est réelle.

Ce n'est pas parce qu'ils ne s'en souviennent pas consciemment que c'est moins grave. Le manque de ressources pour l'état psycho-émotionnel des enfants adoptés est très négligé dans notre société et ils sont à peine reconnus. Un enfant adopté arrive dans une nouvelle famille avec un cœur brisé et un grand sentiment de chagrin qui ne sont pas reconnus ou dont on a tendance à s'occuper. Par conséquent, ces blessures n'ont pas cicatrisé. Les parents adoptifs ont accueilli l'adopté et s'attendent à ce que l'enfant soit reconnaissant de cette opportunité tandis que la douleur et la souffrance internes sont négligées.

 

Les psychologues parlent souvent des trois premières années de la vie comme étant les années les plus importantes du développement émotionnel. Notre compréhension actuelle de la psychologie prénatale a fait comprendre à de nombreuses personnes que l'environnement utéro est une partie importante du bien-être d'un bébé. Bien qu'en matière d'adoption, il semble y avoir un black-out dans la prise de conscience.

 

L'adoption est considérée par beaucoup comme un simple concept alors qu'en fait l'adoption est une expérience traumatisante pour l'adopté. Cela commence par la séparation avec la mère biologique et se termine par la vie avec un étranger. Pendant la plus grande partie de leur vie, ils peuvent avoir nié ou réprimé leurs sentiments à propos de cette expérience, n'ayant eu aucun sentiment qu'ils seraient reconnus ou validés. Au lieu de cela, ils ont peut-être été amenés à se sentir reconnaissants pour cette manipulation monumentale de leur destin. Quelque part en eux, cependant, ils ont des sentiments à propos de cette expérience traumatisante, et avoir ces sentiments ne signifie pas qu'ils sont anormaux, malades ou fous.

Cela signifie qu'ils sont blessés d'avoir subi une perte dévastatrice et que leurs sentiments à ce sujet sont légitimes et doivent être reconnus et validés, plutôt qu'ignorés et contestés.

La rupture de ce lien entre l'enfant adoptif et sa mère biologique provoque une Blessure Primaire, qui affecte le sentiment de soi de l'adopté. Cela se manifeste souvent par un sentiment de perte, une méfiance fondamentale, de l'anxiété, de la dépression, des problèmes émotionnels ou comportementaux et des difficultés à créer des liens et des attachements sains dans les relations amoureuses ou dans toute relation en général. La prise de conscience de cette séparation originelle, qu'elle soit consciemment ou inconsciemment reconnue, résulte d'un « choix » opéré par la mère. Cette décision affecte l'estime de soi et l'estime de soi de l'adopté et un désir profond et douloureux d'un sentiment d'appartenance et d'être à nouveau entier.

De plus, une encore plus grande decision a été fait par les agences d'adoption et les parents adoptifs pour se conformer à leurs idéaux dans le but pour lequel ils ont été adoptés. Le sentiment d'avoir enlevé cet choix de votre droit et de n'avoir aucun contrôle ni un mots en la matière a laissé des blessures profondes et profondes, des signatures émotionnelles et des boucles de rétroaction émotionnelles négatives suivies de déclencheurs. Il s'agit d'une forme de SSPT qui a été négligée pendant trop longtemps.

 

Dans cette session, je vise à vous aider à guérir cette blessure primordiale pour les adoptés car j'ai été adopté en 1994 à l'âge de 2 ans. Je peux parler de ma propre expérience des difficultées et des blessures causées par cette Blessure Primordiale et comment elle peut avoir un impact sur la vie.

bottom of page